mont-charvin-salaisons

Bien conserver

Dans l’idéal, conservez vos saucissons et viandes séchées à température ambiante dans un endroit sec, par exemple pendus ou enveloppés dans un linge propre, dans une cuisine ou une cave. Si vous appréciez vos salaisons bien sèches, mettez-les dans un endroit plus aéré.

Le réfrigérateur n’est pas optimal, mais possible ! Dans ce cas, enveloppez vos denrées dans un torchon et glissez-les dans le bac à légumes.

Évitez la boîte hermétique ! Les saucissons et viandes séchées Mont Charvin sont réalisés à partir de matières naturelles (boyaux et flores naturelles), ils ont besoin de respirer. Les emballer dans un linge propre permet une aération optimale.

Comme le bon vin, les viandes et saucissons Mont Charvin se bonifient en vieillissant. Vous pouvez les conserver plusieurs semaines, voire plusieurs mois en fonction de la façon dont vous aimez le déguster ! (Enfin, si vous y arrivez 😉 )

Bien trancher

A chaque envie, sa découpe… 

  • Pour l’apéritif, privilégiez des tranches fines et régulières (environ un millimètre) et des petites quantités pour profiter pleinement des saveurs et des arômes…
  • Et en cas de fringale, ou encore pour un encas ou un pique-nique, des tranches plus épaisses pourront aussi être appréciées. 

Pour sublimer les saveurs et libérer les arômes, nul besoin de faire de gros morceaux. Bien au contraire. Pour les saucissons comme pour les viandes, la subtilité des goûts se révélera volontiers par de fines tranches… Double bonus car vous pourrez en profiter plus longtemps !

Pour des  tranches fines d’environ 1 mm, optez pour une planche en bois et un bon couteau à lame fine, type opinel… Rien de plus. 

Pour le jambon, la machine à trancher de charcutier assurera une découpe optimale.

Avec ou sans peau ? Pour les saucissons, il est fréquent de retirer la peau avant la découpe. Sachez toutefois que Mont Charvin n’utilise que des boyaux naturels : ils sont tout à fait comestibles !

Bien associer

En apéritif

S’il y avait un emblème pour la convivialité, ce serait sûrement le saucisson ! Il ravira les gastronomes curieux tout autant que les amateurs d’apéros “à la bonne franquette”. 

Moins classiques, les viandes séchées séduiront vos invités pour un beau moment de dégustation. N’hésitez pas à les picorer avec des brochettes de fruits et légumes (melon, tomates cerises, figues…) ou encore avec les fromages AOP de nos régions (Beaufort, Abondance, Tome des Bauges, …). Privilégiez des tranches très fines, voire des demi-tranches pour en apprécier pleinement les saveurs.

Enfin, les terrines et rillettes offriront une belle alternative pour agrémenter vos apéritifs. Privilégiez un pain rustique, à base de farine complète ou au levain naturel… Pain aux noix, ou aux fruits secs, ils se marieront à merveille avec nos préparations.

Et si c’est vous qui amenez l’apéro, surprenez vos hôtes en leur offrant les spécialités Mont Charvin. Les miches de la cousine®, Grelots®, Cornes de bouquetin® ou encore Croix Savoyarde® ne manqueront pas d’effet !

En pique-nique

Que vous soyez plutôt panier et nappe à carreau pour un déjeuner au parc, ou que vous préfériez le casse-croûte dans le sac à dos à déguster au sommet, vous ne partirez pas sans Mont Charvin et son pain complet… Saucisson, viande séchée ou encore terrine, une belle récompense à déguster seul ou à partager.

En accompagnement de plats “de la Yaute” 

Comment envisager une raclette ou une fondue savoyarde sans l’agrémenter de charcuterie : saucisson artisanal ou encore aux 3 poivres, jambon sec, jambon cru… Un bel assortiment, quelques pommes de terre vapeur et une bonne salade ! Voilà la recette d’un repas qui ne manquera pas de convivialité !

Et dans les repas de tous les jours, un simple plat de pâtes ou une assiette de purée prennent un air de fête avec une belle tranche de jambon ou de saucisson. Les enfants en redemandent !

Des saucisses à cuire pour des plats de goût

Et si nos charcuteries se faisaient plat de résistance ? C’est tout le bonheur des saucisses à cuire ! Découvrez notre gamme de saucisses traditionnelles, natures ou fumées, avec ou sans légumes… À chacun son goût. Des diots au vin blanc au saucisson brioché, du pormonier à la cuisson vapeur, légumes et petit épautres : le plus dur sera de choisir la recette.

Bien accompagner

Pas toujours facile d’associer une charcuterie avec une boisson qui la mette en valeur.

Rouge, rosé ou blanc ?

Si l’on a tous en tête l’image d’un bon saucisson et son verre de rouge, c’est loin d’être le plus recommandé d’un point de vue gustatif. 
Associer salaison et vin demande de la délicatesse, afin que les arômes, sucrées ou tanniques, ne prennent pas le dessus sur la subtilité des mélanges d’épices. 

Le conseil de Mont Charvin, c’est de s’adapter à la richesse en gras de votre charcuterie. A charcuterie grasse, on privilégiera un vin blanc de Savoie, type Roussette ou Chignin. Cela évitera ainsi le durcissement du tanin associé au vin rouge. Un rosé sans trop de sucre pourra également être bienvenu.
Pour une charcuterie peu grasse comme notre gamme light ou les viandes séchées, le choix reste possible entre le vin blanc, rosé et rouge, mais privilégiez un vin rouge peu tannique. 

Et pourquoi pas une bière ?

Les bières artisanales ne cessent de nous surprendre. Toujours plus nombreuses, elles offrent des saveurs subtiles et peu sucrées qui peuvent parfaitement s’associer avec bonheur à nos charcuteries.

Et pour les saucisses à cuire ?

Avec nos spécialités de charcuteries cuites, penchez pour un vin rouge type Beaujolais villages, un Morgon ou un Juliénas. Vous pouvez aussi opter pour un Cabernet Franc du Val de Loire, comme un Chinon ou un Bourgueil ou tout simplement, une Mondeuse de Savoie. Ces vins rouges gardent une bonne acidité qui accompagnera bien le gras de la charcuterie. 
En vin rosé, les classiques de Tavel ou Bandol seront parfaits, de même qu’un vin des Coteaux du Languedoc
Et côté vin blanc, n’hésitez pas à ouvrir un Vouvray ou un vin de Savoie dont le terroir s’accordera à merveille avec nos produits ! Choisissez par exemple un Apremont, une Roussette de Savoie ou un Chignin-Bergeron.

 

* L’abus d’alcool est dangereux pour la santé

Aenean quis id Praesent nunc Praesent